L’IMPOSTURE PÉDAGOGISTE

L’IMPOSTURE PÉDAGOGISTE

Messagepar locipompeiani » 29 Août 2015, 10:19

Des analyses qui datent de 2001 mais dont la pertinence est confirmée par les derniers avatars de la refondation de l'école.

Sur le site "Sauvez les Lettres"
I. Les "objectifs", une certaine manière d'aborder la pédagogie.
II. Objectifs et comportements.
III. L'enseignement en miettes.
IV. Le sacrifice des contenus.
IV. Un anti-humanisme désolant.
"Que faut-il connaître pour apprendre le latin à Paul" ?

La deuxième page est consacrée au revirement tactique de certains "pédagogistes"
Meirieu, dans L'école, mode d'emploi : le discours humaniste est usé, (...) mais on n'en finit pas d'en redécouvrir les vertus [...] On sait voir que ce sont les quelques bribes du vieil habit de Socrate, que nous avons gardées en héritage, qui nous protègent de la barbarie.

Bernard Berthelot a écrit: De telles affirmations et de telles citations seraient propres à soulever l'enthousiasme, si nous n'étions devenus méfiants. C'en serait donc fini de la dévalorisation des savoirs, de la mise en cause des contenus disciplinaires, de l'inféodation de l'École à l'Entreprise ! D'autant que Meirieu, dans un article du Monde, en date du 24 février 1996, dénonce "l'arrivée massive d'une didactique technicienne qui fait systématiquement l'impasse sur les questions éthiques et la dimension proprement pédagogique de l'école". Enfin, nous aurions trouvé en Philippe Meirieu un pourfendeur de la "didactique technicienne" caractéristique de la "pédagogie par objectifs", et un apologiste de ce qui lui est en tout point opposé, à savoir une pédagogie soucieuse des valeurs, de la culture, de la "dimension éthique de l'école", et de son autonomie à l'égard des groupes de pression économiques, ainsi que des intérêts mercantiles auxquels les "gestionnaires de l'éducation" avaient prétendu la soumettre.

Il faut, hélas, y regarder de plus près, d'abord parce que ce rejet d'une "didactique technicienne" est purement tactique : on verra qu'au fond, Meirieu ne rompt absolument pas avec les principes de la "pédagogie" par objectifs", qu'il les reprend même pour l'essentiel, et enfin parce que cette pédagogie s'est bien imposée dans les faits, en inspirant les programmes d'enseignement et en s'étendant à des disciplines toujours plus nombreuses, sous la houlette de ceux-là même qui prétendent, au moins, en récuser les excès !



V. D’une pédagogie à l’autre : la continuité dans le changement.
VI. La " pédagogie différenciée ", ou quelle Ecole pour Philippe Meirieu ?
VII. Etat d’urgence.

Meirieu et consorts
Les effets des apprentissages sur les élèves et les enseignants en travail collectif ; didactique professionnelle, comprendre l'organisation et la dynamique des savoirs qui sont en jeu dans l'activité (savoirs professionnels), psychologie ergonomique, interactions sociales au travail, théorie de l'activité. Projet S TEAM
Une référence : Grangeat, Meirieu, La métacognition, une aide au travail des élèves

Le travail collectif au cœur du développement professionnel des enseignants

L'organisation des relations entre institutions académiques et partenaires locaux (LéA Evacodice)

Bien cordialement,
locipompeaini
locipompeiani
Administrateur
 
Messages: 1333
Inscrit le: 11 Décembre 2009, 14:55

La séquence revient en force

Messagepar locipompeiani » 30 Août 2015, 10:06

Un exemple parodique : le presse-purée

MASSIMI PACIFICO a écrit:Le "décloisonnement" est apparu en 1986, exactement au moment où le ministère baissait l'horaire de français au collège de manière très brutale. Les choix idéologiques imposés par la "pédagogie" trouvent presque toujours une explication... "économique". Lire notamment, à ce sujet, ce que pense de la séquence didactique notre collègue l'écrivain Philippe Delerm : http://www.sauv.net/portique.php. Voir aussi http://www.sauv.net/seqdesarroi.htm
Bien cordialement,
locipompeaini
locipompeiani
Administrateur
 
Messages: 1333
Inscrit le: 11 Décembre 2009, 14:55

SEQUENCES ET SIMAGREES

Messagepar locipompeiani » 30 Août 2015, 10:08

SEQUENCES ET SIMAGREES

Sur la séquence didactique. Enseignement du français au collège.
Bien cordialement,
locipompeaini
locipompeiani
Administrateur
 
Messages: 1333
Inscrit le: 11 Décembre 2009, 14:55

Le petit monde des pédagogistes

Messagepar locipompeiani » 30 Août 2015, 10:21

Bien cordialement,
locipompeaini
locipompeiani
Administrateur
 
Messages: 1333
Inscrit le: 11 Décembre 2009, 14:55

L'ENSEIGNEMENT SOUS LA COUPE DES MARCHES

Messagepar locipompeiani » 30 Août 2015, 10:47

Bien cordialement,
locipompeaini
locipompeiani
Administrateur
 
Messages: 1333
Inscrit le: 11 Décembre 2009, 14:55

Comment on est arrivé à la situation actuelle

Messagepar locipompeiani » 30 Août 2015, 10:50


Capes de Lettres ou capes de Morale ?

A l’oral du CAPES externe de Lettres Modernes, l’épreuve sur dossier tourne à l’entretien d’embauche.
Bien cordialement,
locipompeaini
locipompeiani
Administrateur
 
Messages: 1333
Inscrit le: 11 Décembre 2009, 14:55

Re: La régionalisation en question

Messagepar locipompeiani » 10 Septembre 2015, 10:41

Régionalisation et formation : tout le monde au pas !

Comment faire des enseignants des porteurs actifs des valeurs de la République ?

Le think tank Terra Nova, proche du parti socialiste, veut changer la formation des enseignants et des cadres pour changer les identités professionnelles.
Le rapport est piloté par Jean-Pierre Obin avec Jean-Louis Auduc, Gilles Langlois, directeur d'école primaire, Gérard Phelippeau, responsable de l'Espe de Créteil, et Philippe Watrelot, ancien président du Crap. Il dénonce le "corporatisme" et demande une refonte de la formation et des Espe pour rééquilibrer la part du professionnel et de l'académique

François Jarraud a écrit:



Titularisation au bout d'un an d'exercice du métier

La profession enseignante est aujourd’hui interrogée : quelle part doit y prendre la transmission des connaissances et quelle part y donner à l’éducation civique et comportementale ainsi qu’à la transmission des valeurs politiques et morales ?", écrit le rapport. "Cette question, qui déborde d’ailleurs largement celle de l’éducation civique, est à l’ordre du jour dans beaucoup de pays, étant donnée l’évolution des sociétés (crise de la démocratie, montée des inégalités, ségrégations…), des comportements juvéniles (violences, addictions…) et des équilibres géopolitiques (développements des migrations, montée des fondamentalismes religieux…)".

Très sévère sur les jurys des concours qui "ont développé des préoccupations essentiellement disciplinaires", qui ne mentionneraient pas les valeurs de la République et qui auraient une conception "indépendantiste" envers l'Etat, le rapport préconise une refonte de la formation initiale avec le report de la titularisation à la fin de la 1ère année d'enseignement de façon à juger le professeur sur son enseignement réel. Les épreuves d'admission seraient placées en fin de M2 ce qui économiserait les postes correspondant aux stages. Les épreuves des concours devraient devenir plus professionnelles. " Dans le premier degré, l'épreuve d’admission « Mise en situation professionnelle » pourrait se dérouler sur un dossier permettant d'évaluer un premier niveau de construction de compétences scientifiques, didactiques et pédagogiques dans un domaine tiré au sort – et non plus choisi par le candidat - parmi les huit domaines d'enseignement autres que les mathématiques et le français ; la seconde épreuve serait remplacée par une séquence d'enseignement avec des élèves, suivie d'un entretien. Pour tous, l’interrogation orale sur la transmission des valeurs de la République, en principe partie intégrante aujourd’hui de l’épreuve d’admission « Entretien à partir d’un dossier » devrait être « sanctuarisée » grâce à un horaire et un coefficient spécifiques".

Les IPR mis au pas

Le rapport recommande aussi de revoir le statut des Espe pour en faire des établissements membres d'une COMUE et ayant ainsi plus d'autonomie par rapport aux universités. Pour la formation continue, le rapport préconise la création d'une structure autonome alliée à une obligation de formation pour les enseignants. Les auteurs veulent aussi une refonte sérieuse de la formation des IPR accusée d'être trop disciplinaire et trop indépendante. " Comment s'étonner alors, qu’au moment des réformes et des expérimentations, les corps d'inspection apparaissent souvent dans une grande empathie sinon une forme de connivence avec les résistances au changement d’un corps enseignant qu’ils sont pourtant censés accompagner pour le faire évoluer ?", accuse le rapport. Le rapport recommande d'aligner le concours d'IPR sur celui des personnels de direction et de faire entrer dans les jurys des "profils plus diversifiés".




Dans la note rendue publique le 10 septembre 2015, Terra Nova propose de conférer aux Espé le statut d'établissement public au sein des Comue, de professionnaliser le contenu des épreuves des concours enseignants et de modifier les modalités de titularisation.

Les Espé, rattachés aux universités, souffrent de "graves difficultés" de gouvernance. Il est donc préconisé de leur conférer le statut d'établissement public dans le cadre d'une Comue, "sans lequel elles resteront des cadres vides ou des structures balkanisées, (...) en guérilla permanente avec des universités qui contrôlent les inscriptions administratives et pédagogiques des étudiants, disposent des moyens d'enseignement et, pour certaines, convoitent leurs locaux pour les affecter à d'autres usages".
In EducProfs.fr

Les COMUE contestés

Sauvons l’Université !
Bien cordialement,
locipompeaini
locipompeiani
Administrateur
 
Messages: 1333
Inscrit le: 11 Décembre 2009, 14:55

Re: L’IMPOSTURE PÉDAGOGISTE

Messagepar locipompeiani » 13 Septembre 2015, 10:32

Les fondements idéologiques du "pédagogisme"

in Les Cahiers de l'éducation



Fondementsideologiques du pédagogisme.pdf
(157.37 Kio) Téléchargé 231 fois
Bien cordialement,
locipompeaini
locipompeiani
Administrateur
 
Messages: 1333
Inscrit le: 11 Décembre 2009, 14:55

"Grain pédagogique" et "démarche curriculaire"

Messagepar locipompeiani » 10 Novembre 2015, 10:25

"Grain pédagogique" et "démarche curriculaire" : la nouvelle terminologie !

Glossaire des U.N.T.

La démarche curriculaire



Définition du "grain pédagogique"

Un grain pédagogique (pour l'enseignant) correspond à la plus petite unité d'un scénario pédagogique :

comprend une intentionnalité pédagogique,

s'appuie sur une ou plusieurs ressources d'apprentissage,

s'accomplit à travers une ou plusieurs activités,

doit pouvoir donner lieu à une évaluation de l'apprentissage,

doit pouvoir être réutilisé/réapproprié par d'autres enseignants,

s'intègre dans une séquence d'apprentissage,

un guide d'usage est nécessaire.


Bien cordialement,
locipompeaini
locipompeiani
Administrateur
 
Messages: 1333
Inscrit le: 11 Décembre 2009, 14:55

La fabrique des crétins fonctionne à plein régime

Messagepar locipompeiani » 13 Novembre 2015, 15:56

Bien cordialement,
locipompeaini
locipompeiani
Administrateur
 
Messages: 1333
Inscrit le: 11 Décembre 2009, 14:55

Suivant

Retour vers tribune libre

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)