Concours CICERO 2011: la légende des Argonautes

A la demande de mon collègue, Thierry Grandjean, j'ai le plaisir de proposer un espace au forum de l'ALPLA
La CNARELA ayant supprimé le lien vers ce sous-forum créé à sa demande, il sera désormais verrouillé (pas de nouveau message) mais la suppression du mot de passe rendra les messages présents accessibles à tous.

Modérateurs: Faustula, Kostas

Questionnaire culturel sur texte littéraire (n° 1)

Messagepar Kostas » 24 Décembre 2010, 14:00

Après avoir révisé l'incipit des Argonautiques d'Apollonios de Rhodes, les arbres généalogiques des héros, la légende de Phrixos et Hellê et les cartes géographiques, lisez le discours de Pélias adressé à Jason, extrait des Argonautiques de Valerius Flaccus. L'usurpateur d'Iolcos, pour se défaire de Jason, héritier légitime, lui confie une mission dont il espère que le jeune homme ne reviendra jamais.

« Il est une entreprise plus glorieuse que toutes celles de l'Antiquité; accepte-la, encourage-la. Tu sais comment Phrixus, né du sang dont nous sortons nous-mêmes, échappa aux autels où son père voulait l'immoler. Cependant le farouche Éétés, le maître de la Scythie et des rives glacées du Phase, l'assassina (honte au Soleil!) à la table de l'hospitalité, au milieu d'un festin solennel et des convives épouvantés; doublement ingrat envers sa famille et envers les dieux. La Renommée n'est pas la seule de qui j'ai appris ce forfait; la victime elle-même, la victime m'apparaît gémissante, quand je cède à peine à un tardif sommeil ; son ombre ensanglantée, celle d'Hellé, divinité des mers , sollicitent incessamment ma vengeance. Si j'avais mes forces d'autrefois, la Colchide serait déjà punie, et l'on verrait ici la tête et les armes de son roi. Mais les ans ont émoussé ma vigueur, et mon fils n'est point encore mûr, ni pour commander, ni pour tenter la mer et les combats. Toi qui as déjà les soucis et les mâles pensées de l'homme, va, noble enfant; rends à nos temples grecs la toison de Néphélé; montre-toi digne de cette expédition périlleuse. »
(Valerius Flaccus, Argonautiques, chant I, vers 40 à 57)

Questions:
1) (vers 41) Expliquez l'expression "Phrixus, né du sang dont nous sortons nous-mêmes" et montrez toute l'habileté de Pélias.
2) (vers 42) Pourquoi le père de Phrixus doit-il commettre un infanticide ?
3) (vers 43) Pourquoi Eétès est-il appelé "le maître de la Scythie" ?
4) (vers 43) Expliquez, d'après la situation géographique de la Colchide, pourquoi les rives du Phase sont "glacées".
5) (vers 43-46) Expliquez la "double ingratitude" d'Eétès, meurtrier de Phrixus.
6) (vers 44) En tenant compte de la généalogie d'Eétès, expliquez pourquoi le Soleil (Sol / Hélios) a honte.
7) (vers 47-50) Le motif de l'ombre d'un mort qui vient hanter les rêves des membres de sa famille vous rappelle-t-il des scènes de tragédies ? Lesquelles ?
8) (vers 53-54) Qui est le fils d'Eétès ?
9) (vers 40-57) Pour quelle raison précise Jason doit-il aller conquérir la Toison d'or, offerte à Eétès ?
10) (vers 40-57) Montrez la manipulation de Pélias.

Pour le commentaire littéraire:
vous développerez les trois axes suivants:
I. La tragédie de Phrixus à l'origine de la légende des Argonautes.
II. Une mission digne d'un héros épique (registres épique et épidictique)
III. La manipulation machiavélique de Pélias.
Kostas
 
Messages: 65
Inscrit le: 28 Octobre 2010, 19:52

Précédent

Retour vers L'ALPLA-CNARELA

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité